Le pôle technologique Sud-Champagne, le Cluster Nogentech, les collectivités de Haute-Marne : un trio gagnant.

, par christophe

Le pôle technologique Sud Champagne est le site de l’innovation dans le domaine des Matériaux en Haute-Marne. C’est le creuset entre les entreprises, le cluster NOGENTECH, le centre de ressources technologique CRITT MDTS et les laboratoires de recherche de l’antenne de l’UTT à Nogent .

crédit photo : Christophe Juppin

La Haute-Marne est un département historiquement métallurgique depuis le XVIIIe siècle (forge, fonderie, usinage)

Au nord du département, dans un rayon de 25 km autour de Saint-Dizier, les entreprises de fonderie représentent en 2016 plus de 2 000 salariés.

Au sud du département, au niveau de Chaumont Nogent, existe également un écosystème industriel dense qui a fait la preuve de son dynamisme et de sa capacité à faire évoluer ses technologies pour suivre les marchés porteurs de la métallurgie : initialement spécialisées dans le domaine des armes blanches, puis dans la coutellerie et la cisellerie, ces entreprises sont aujourd’hui leader dans les instruments chirurgicaux, les implants, ou encore l’automobile et l’aéronautique. Cela représente 2000 salariés dans le domaine médical, 2000 salariés dans les domaines de l’automobile, de l’aéronautique, et de l’usinage mécanique.

Le territoire Chaumont-Nogent abrite la plus grande forge automobile de France (les Forges de Courcelles), la plus grande forge aéronautique de France (Lisi Aerospace-Forges de Bologne ) ainsi que la plus grande forge du médical d’Europe (les établissements Maurice Marle). Ce sont aujourd’hui quelques 800 000 prothèses, la majorité de hanches, représentant le tiers du marché mondial qui sortent de cette entreprise, premier fabricant en Europe !

En 1988, le centre de ressources technologiques (CRT), Centre Régional d’Innovation et de Transfert de Technologies Matériaux, CRITT Matériaux, Dépôts et Traitements de Surface (MDTS) dont le siège est à Charleville-Mézières dans les Ardennes, à 300 km, crée une antenne en centre-ville à Nogent. Cette localisation en Haute-Marne est motivée par la nécessité d’offrir un service de proximité à quelques-uns de ses clients importants basés à Nogent ou dans ses alentours.

Créé en 2007, le pôle technologique sud Champagne de Nogent (52800) abrite les locaux du CRITT Matériaux, Dépôts et Traitements de Surface (MDTS) au sein de son premier bâtiment (A). Le cluster Nogentech, qui regroupe 50 entreprises, l’a vite rejoint pour y installer son siège social. Ce cluster, très actif, met en place bon nombre d’actions d’animation et de dynamisation auprès des entreprises haut-marnaises. Ainsi, le 14 septembre 2016, l’ADEME a retenu un projet de recyclage et de valorisation de déchets de titane déposé par le cluster dans le cadre d’un appel à projets en territoire champardennais. Les entreprises de ce territoire affichent une réelle capacité à travailler ensemble.

De même, la mission French Tech a identifié les secteurs d’activité les plus dynamiques en termes de start-ups, permettant la création de Réseaux. Nogentech a été distingué parmi les écosystèmes les plus favorables aux start-ups. Le 25 juillet 2016 à Laval, Emmanuel Macron a annoncé que le cluster Nogentech, et son département Prosthesis Valley, intégraient le réseau thématique de la santé #FrenchTech #HealthTech pour les dispositifs médicaux.

Parallèlement, l’université de technologie de Troyes (UTT), qui a été créée en 1994 à Troyes s’est tournée vers les entreprises du Sud de la Haute-Marne, aux fortes croissances annuelles, pour placer ses étudiants en stage. La densité industrielle et l’accueil des chefs d’entreprises ont permis un fructueux partenariat entreprises-université.

Certaines entreprises locales ayant des croissances annuelles à deux chiffres, le besoin en étudiants s’est accentué, incitant les collectivités à travailler cette fois sur l’accueil immobilier de ces étudiants pour répondre aux besoins des entreprises. Celles-ci ont sollicité l’UTT pour recevoir des étudiants en contrat d’apprentissage, ce qui était novateur pour l’université.
C’est ainsi, qu’en septembre 2011, la première promotion d’élèves ingénieurs formés en apprentissage à l’UTT fait sa rentrée au pôle technologique de Nogent, occupant la totalité du deuxième bâtiment (B) du pôle achevé en 2015.

En 2012, le CEA a signé avec l’antenne de l’université de technologie un accord Laboratoire Recherche Correspondant (LRC), dénommé « Nicci » (Nogent international center for CVD innovation).

Le dépôt chimique en phase vapeur (ou CVD pour l’anglais chemical vapor deposition) est une méthode de dépôt sous vide de films minces, à partir de précurseurs gazeux. L’objectif du laboratoire consiste à « développer des procédés et des matériaux génériques pour l’énergie, ainsi que dans les domaines de l’outillage », en lien avec le tissu industriel local.

Le pôle technologique Sud Champagne est le principal creuset de l’innovation dans le domaine des Matériaux en Haute-Marne. Les liens entre les entreprises, le centre de ressources technologique CRITT MDTS et les laboratoires de recherche de l’antenne de l’UTT à Nogent sont de plus en plus étroits. L’effectif de 120 élèves, ingénieurs, licences professionnelles, ou doctorants formés sur le site devrait augmenter notablement dans les trois prochaines années.

Le troisième (C) et le quatrième bâtiments (D) du pôle sont consacrés à la pépinière d’entreprises destinée à favoriser la création d’entreprise. Elle permet à l’entrepreneur de tester sur plusieurs années la viabilité de son projet en louant des espaces dans l’incubateur avant de s’installer dans ses propres locaux.

En 2016, ce sont un laboratoire de recherche (NICCI) et deux entreprises qui occupent la pépinière :
L’entreprise 3A : Applications Additives Avancées accompagne les donneurs d’ordre, du développement à la production de leurs produits en série.
http://applicationsadditivesavancees.fr/index.php/fr/
Depuis sa création en 2011, elle connait une croissance annuelle à deux chiffres et son chiffre d’affaire atteignait près d’un million d’euros au 31 janvier 2015. Elle réalise plus de 70% de son chiffre d’affaires dans le secteur aéronautique et spatial et compte parmi ses clients Snecma, filiale du groupe Safran, et Dassault Aviation, société pour laquelle elle est qualifiée au rang 1 pour la production en série de pièces avion.
Fin 2015, Michelin a pris une participation majoritaire au capital de 3A avec pour objectif de combiner leurs expertises complémentaires des procédés LBM (Laser) et EBM (Electrons) afin de proposer une offre globale répondant aux besoins des clients en matière de reconception et de production de pièces en fabrication additive métallique pour des secteurs et applications variés.

Notons que le territoire Chaumont-Nogent compte un niveau de chômage parmi les plus faibles de France. Le cluster Nogentech s’investit pour séduire les populations environnantes pour les attirer dans les entreprises à forte croissance.

http://www.villedenogent52.fr/page/documents/Le%20P%C3%B4le%20Technologique%20de%20Haute.pdf

http://www.utt.fr/_attachments/espace-presse-article/CP-%2520UTT%2520Nogent%252021%2520octobre%25202016.pdf?download=true