Entreprises : nos savoir-faire à découvrir

, par christophe

Cette 5ème édition du Salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne, la première à Chaumont, joue le jeu du graphisme (voir encadré). Hier après-midi, dans le cadre de la journée professionnelle, des conférences ont eu lieu sur le vaste thème du design graphique dans l’industrie.

La journée réservée aux professionnels, hier, a tenu ses promesses. Le Salon des savoir-faire industriels ouvre ce matin ses portes au grand public. Pour y révéler des pépites. (JHM du 17 juin 2016).

Le Salon des savoir-faire industriels déploie ses fastes jusqu’à 13 h aujourd’hui au gymnase Lemouton, à Chaumont (près de la piscine). L’entrée est libre. Les visiteurs pourront y découvrir des compétences ancrées ici, en Haute-Marne, au sein de nos entreprises de toutes tailles. Une soixantaine d’exposants sont présents, globalement plutôt situés dans le centre et le sud de notre territoire.

GIF - 84.5 ko
crédits : Photo Dominique Piot
Odile BUGNOT, Directeur général de l’entreprise RESSORTS HAUT MARNAIS présente ses produits aux officiels.

Cette édition, la première à Chaumont, joue le jeu du graphisme (voir encadré). Hier après-midi, dans le cadre de la journée professionnelle, des conférences ont eu lieu sur le vaste thème du design graphique dans l’industrie. Y participaient notamment les agences Normal Studio et Superscript2. Ces designers ont exposé leurs expériences avec des entreprises et des entrepreneurs. Ces conférences avaient lieu dans le chapiteau adjacent.

Dans les allées principales du Salon, on ne reconnaît plus le gymnase tant les organisateurs (CCI, Nogentech, UTT, UIMM, Ville de Chaumont etc.) ont bien agencé les stands et ont peaufiné la signalétique. Des géants comme Aréva côtoient des artisans du Bassigny. Un Pôle Formations intéressera les jeunes en quête d’une orientation pertinente. L’antenne nogentaise de l’UTT y tient un rôle majeur. On découvre surtout des entreprises haut-marnaises à tort méconnues dans des registres aussi divers que le travail du métal ou l’imprimerie.

La présence d’IPPAC au centre de ce Salon n’est pas que symbolique. Au cœur d’un groupe de communication, IPPAC tient un discours rassurant à ses partenaires : le digital et/ou le print, et désormais la modélisation 3D en démo au salon, ne sont pas des finalités. Ce sont des moyens, des outils qui permettent de faire passer une information, d’optimiser la transmission du message. Contrairement à bien des sociétés haut-marnaises, les collaborateurs d’IPPAC sont jeunes et leurs compétences complémentaires et actuelles. Pour eux, le support n’est pas la finalité. Ils maîtrisent sa mise en œuvre, mais toujours au service du contenu. IPPAC a reconstitué au Salon un véritable studio… enrichi d’une imprimante 3D très active.


JHM du 22 septembre 2016 - Dominique Piot
http://economie.jhm-blogs.fr/economie/2016/09/22/entreprises-nos-savoir-faire-a-decouvrir/