#Healthtech

French Tech : le réseau HealthTech lancé par Bercy fait le plein de participants le 25 juillet 2016 à Laval

, par christophe

LAVAL, 27 juillet 2016 - Pas moins de 24 regroupements d’acteurs économiques de la santé connectée composent le réseau thématique Health Tech lancé le 25 juillet 2016 à Laval par le ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique dans le cadre du renouvellement des labels Métropoles French Tech.

Le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, Emmanuel Macron, et la secrétaire d’Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire, ont confirmé à Laval le renouvellement des 13 labels Métropole French Tech, dont l’objectif est de "structurer" et de "rendre plus lisible" l’écosystème des start-up en France.

Ils ont dévoilé en parallèle les résultats de l’appel à projets de Bercy pour la création de réseaux thématiques visant à décliner le label French Tech en "réseau d’affaires" propre à chaque domaine d’activité.

Neuf réseaux ont été constitués : Health Tech, IoT et Manufacturing (objets connectés et processus de fabrication), EdTech et Entertainment (éducation et loisirs), CleanTech et Mobility (transports), FinTech (finances), Security et Privacy (sécurité et défense), Retail (commerce et distribution), FoodTech (agriculture et alimentation), et Sports

Bercy précise dans un communiqué que "le choix des terminologies anglaises est guidé par le caractère international de la portée de ces thématiques et de ces réseaux".

Le réseau HealthTech rassemble 10 des 13 métropoles French Tech (Lille, Rouen, Brest, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Aix-Marseille, Lyon et Grenoble), cinq territoires non labellisés (Amiens, Alsace, Besançon, Limoges et La Réunion), deux pôles de compétitivité franciliens (Medicen et Cap Digital), ainsi que le "biocluster" Genopole à Evry, les associations France Biotech et InnoTech Med, le réseau Silver Valley, le Cluster Nogentech et les fédérations de professionnels du secteur France eHealthTech et Alliance eHealth France (voir carte ci-dessous).

Il s’agit du premier réseau thématique en termes de nombre de participants, devant le réseau IoT et Manufacturing (16 organismes participants), CleanTech et Mobility et EdTech (15 chacun).

"Ces réseaux thématiques French Tech désignent la communauté fédérée de toutes les start-up, partout en France, sur une thématique donnée", explique Bercy, avant d’énumérer les différents objectifs de ces réseaux : "mise en réseau des écosystèmes locaux", "croissance des start-up françaises" et "émergence de grands leaders internationaux".

D’un point de vue opérationnel, les membres des réseaux doivent se réunir "entre trois et cinq fois par an" et "mettre en place des actions concrètes rassemblées dans une feuille de route".

Cette feuille de route permettra de "cartographier et identifier les start-up", de "coordonner et mettre en avant les structures d’accompagnement et les outils associés" et d’"élaborer une stratégie ambitieuse à l’international". Elle devra être publiée en novembre pour de premières actions opérationnelles prévues en décembre.

Avant cela, chaque réseau doit élire en "septembre-octobre 2017" son "secrétaire national" Il sera chargé "d’organiser et de faire vivre le réseau national", notamment en coordonnant la rédaction et la mise en oeuvre de la feuille de route.

Bercy précise qu’aucune structure légale n’est créée pour porter ces réseaux. Leurs membres y participent pour une durée de deux ans renouvelables après évaluation puis mise en place d’un nouvel appel à candidatures.

Sources :
http://www.ticsante.com/French-Tech-le-reseau-HealthTech-lance-par-Bercy-fait-le-plein-de-participants-NS_3112.html

ALSACE BIOVALLEY : le cluster Santé dans DNA Dernières nouvelles d’alsace du 03/02/2017

Deux labels thématiques French Tech pour l’Alsace : #HealthTech et #IoT-Manufacturing