Interview de Lucile Peuch, Directrice Générale d’Hocaro

, par christophe Juppin

La rédaction SilverEco.fr est allée en avril 2017 à la rencontre de Lucile Peuch, Directrice Générale d’Hocaro, une startup créée à Châlons-en-Champagne qui répond aux problématiques de l’aide à la personne grâce à des robots de type semi-humanoïdes et humanoïdes. Lucile Peuch revient sur l’état d’avancement des projets, sur ce sur quoi l’entreprise travaille et sur ce que Zeli, la petite robote, est capable de faire à l’heure actuelle…


Rédaction SilverEco : Où en êtes-vous dans le développement de votre logiciel et sur quoi avez-vous avancé depuis votre création ?

GIF - 110.9 ko
Lucile Peuch DG d’Hocaro et le robot Zeli
© Christophe Manquillet

Lucile Peuch : Depuis la création de la société, Hocaro a beaucoup évolué. Nous avons eu l’occasion de rencontrer des instituts accueillant des personnes en situation de handicap et des personnes âgées sur des salons.

Ces rencontres nous ont permis de confronter nos idées face au public mais surtout, de comprendre quels étaient les réels besoins et les envies de ces personnes.

Grâce à ces entrevues, nous avons pu définir les applications que nous pouvions développer en premier et ce sur quoi nous souhaitions travailler.

Nous avons donc défini 4 solutions :

- accompagner une personne à sa chambre,
- porter un verre d’eau,
- détecter une chute,
- et enfin, jouer et stimuler les résidents.

Pour être capable d’intégrer ces solutions, nous avons travaillé pendant les derniers mois sur un dispositif nous permettant d’intégrer rapidement nos développements et sur les premières applications de stimulations.

Nous présenterons pour la première fois en mai 2017, lors d’Innorobo le salon européen de la robotique, notre application !

Rédaction SilverEco : Quelles sont les choses que votre robot est capable de faire actuellement ?

Lucile Peuch : Nous travaillons actuellement sur un robot nommée Zeli. Il s’agit d’un robot de type semi-humanoïde créé par la société Cybedroïd basée à Limoges. Ce robot possède donc des bras, une tête et un buste mais n’a pas de jambes, il se déplace sur des roues.

Zeli est capable de se promener de manière autonome (ndlr : pour distribuer des petits fours par exemple), de répondre à des questions simples comme « Quelle est la météo à Châlons en Champagne ?  », de prendre des photos… Il est également possible de la promener par la main.

Rédaction SilverEco : Quels seraient les services que Zeli pourrait rendre par la suite ?

Lucile Peuch : Nos robots sont actuellement destinés aux maisons de retraite, EHPAD, instituts d’accueil pour personnes handicapées, hôpitaux… Nous travaillons donc d’abord sur des solutions qui pourraient s’intégrer dans ces environnements. Nous avons pour vocation de créer des applications pour le domicile mais dans un avenir plus lointain.

Avec cette idée en tête, nous avons discuté avec des infirmiers, des aides-soignants, des résidents qui nous ont indiqué les idées qu’ils avaient. C’est ainsi que nous sommes arrivés aux applications donc je parle plus haut.

Nous annoncerons les premiers jeux de stimulation sur Innorobo et nous pensons proposer la détection de chute d’ici la fin de l’année par exemple.

Raccompagner une personne à sa chambre est très complexe et nous commençons à travailler sur ce sujet avec un laboratoire de Paris ; porter un verre d’eau est une tâche complexe pour un robot n’étant actuellement pas « waterproof » !

Rédaction SilverEco : Vous annoncez rechercher des partenaires, de quel type de partenaire parlez-vous ? Quel type de partenariat ?

Lucile Peuch : Nous souhaitons poursuivre sur notre lancée et concevoir nos applications en partenariat avec les futurs utilisateurs. Nous cherchons donc des instituts, des maisons de retraite, des EHPAD, qui souhaiteraient faire partie de l’aventure et qui nous permettraient de penser nos solutions avec eux mais surtout de les tester avec les résidents, les infirmiers, aides-soignants, personnel de ménage…

Nous avons besoin d’établissements motivés par l’idée qui souhaiteraient inclure leur personnel et leurs résidents dans l’aventure.

Nous travaillons par étape. Nous proposons d’abord de rencontrer les personnes souhaitant porter le projet, puis nous proposons de rencontrer les équipes afin de les sensibiliser à notre travail et aux robots.

Nous travaillons ensuite à décider quels résidents seraient aptes à rencontrer les robots et à participer aux tests. Nous essayons d’avancer à petits pas pour que tout le monde puisse prendre ses marques.

Rédaction SilverEco : Quels sont les termes de ces partenariats ?

Lucile Peuch : Nous proposons des partenariats différents en fonction des besoins et des envies des instituts, ceux-ci peuvent être longs (3 ans) ou courts sur quelques essais tout dépend bien sur des souhaits des établissements.

Les instituts peuvent communiquer sur le projet en tenant compte de certains paramètres de confidentialité (tous les tests ne peuvent être annoncés publiquement lors de leur déroulement). Les partenariats ne sont pas exclusifs, les instituts comme Hocaro peuvent travailler sur d’autres projets en parallèle.

Nous proposons enfin de travailler avec des laboratoires ou d’autres organismes en fonction des demandes d’applicatifs faites par les établissements.

Nous sommes bien évidemment ouverts à toutes propositions et nous nous adaptons aux besoins de nos futurs partenaires !

Publié le 11 avril 2017 dans www.silvereco.fr

JPEG - 53.1 ko
L’équipe d’Hocaro au grand complet, à la pépinière de l’Ensam, le 03 février 2017. (© l’Hebdo du Vendredi)

Vidéo posté le 31 mai 2017 par Pierre Thouverez dans Informatique et Numérique


Pour en savoir plus :

- LDR Médical en 2008, l’innovation dans les gènes
- Meilleur espoir de l’innovation industrielle en région à LDR Médical le 22 mars 2013
- LDR Medical : de Troyes à New-York, l’histoire d’une success story française
- Christophe Juppin valorise et développe l’écosystème innovant de Haute-Marne
- Téléchargez le cahier spécial Prosthesis
- Biocetis : la start-up des substituts osseux
- Tam Télésanté, la start-up des bébés connectés
- Team 3A aux manettes
- Les trois « indispensables » pour séduire un business angel
- 100% connecté en Haute-Marne
- Start-up made in Haute-Marne
- Le Pôle techno grandit bien
- Interview de Lucile Peuch, Directrice Générale d’Hocaro
- Hocaro devient Needabot en septembre 2017 !