Carmat s’associe à 3D Addup pour booster l’industrialisation de son cœur artificiel le 13 novembre 2017

, par christophe

Le créateur du cœur artificiel Carmat a annoncé le lundi 13 novembre 2017 la signature d’un partenariat avec le clermontois Addup, la coentreprise des groupes Michelin et Fives spécialisée dans l’impression 3D. Cette collaboration unique dans le domaine médical permet d’accélérer la phase industrielle du projet Carmat.

Quand deux prescripteurs de l’innovation technologique s’associent, les choses promettent d’aller très vite. La pépite française qui a créé le premier cœur artificiel Carmat vient d’annoncer la signature d’un partenariat avec Addup, la coentreprise de Fives et Michelin spécialiste de l’impression 3D métallique. Son objectif est d’accélérer la phase industrielle du projet Carmat de cœur artificiel intégral, "en vue de la fabrication à grande échelle", précise-t-il dans un communiqué.

"Grâce au savoir-faire d’Addup, Carmat pourra, à terme, mettre à disposition des chirurgiens et des patients une version de son cœur artificiel bénéficiant des avantages technologiques de l’impression 3D, notamment : des interfaces anatomiques optimisées, permettant une compatibilité anatomique et un confort chirurgical accrus ; une réduction du nombre de composants, sécurisant ainsi davantage l’assemblage du dispositif", détaille l’annonce.

Dynamisme des deux acteurs

Le fabricant d’imprimantes 3D métalliques, né du mariage entre l’ingénieriste et le pneumaticien, est en pleine croissance. La production des imprimantes a commencé dès l’été 2016 dans l’usine Fives de Saint-Céré (Lot), un an après la création de la coentreprise. Cinq machines ont déjà été livrées en 2017. Dix-huit autres sont en cours de production. Ses premiers clients appartiennent aux secteurs de l’aéronautique, de l’automobile et de l’énergie.

Même dynamique du côté de Carmat, qui sort de la période de turbulence de 2016 – début 2017. Pour la première fois, Carmat réalise l’implantation d’un cœur artificiel à l’étranger. La pépite du médical a réalisé fin octobre la première implantation internationale de son cœur artificiel au National Research Center for Cardiac Surgery d’Astana, au Kazakhstan. Au début du mois, Carmat a reçu l’autorisation de procéder à des implantations chez l’homme dans ce pays. Cette démarche est réalisée dans le cadre de l’étude Pivot en vue du dossier de certification européenne.

Publié par Aurélie M’Bida le 13 novembre 2017 dans www.usinenouvelle.com


Pour en savoir plus :

- Depuis le 11 avril 2017, AddUp préside aux destinées de l’entreprise 3A.
- Carmat s’associe au spécialiste de l’impression 3D Addup pour booster l’industrialisation de son cœur artificiel le 13 novembre 2017