La recherche à Nogent : Nicci (Nogent international center for CVD innovation).

, par christophe

Les différents laboratoires et équipe de recherche de l’UTT, Laboratoire de Recherche Correspondant avec le CEA, sur l’ Antenne de Nogent (52800) ont permis de maîtriser à Nogent (52800) en Haute-Marne deux réacteurs plasma et de développer un partenariat universitaire avec les entreprises industrielles.

L’activité de recherche de Nogent, encadrée par quatre enseignant-chercheurs et un ingénieur de recherche, accompagnés d’un ingénieur d’étude, avec ses 6 doctorants, et son stagiaire post-doctorant, concerne les surfaces hautes performances.

Le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), qui a signé un accord LRC (Laboratoire de Recherche Correspondant) avec l’antenne de Nogent, investit dans l’activité de l’UTT par la mise à disposition d’équipements et le cofinancement de thèses.

La croissance du Laboratoire commun avec le CEA est basée sur le développement des relations avec le tissu industriel local tant, sur les aspects liés à la formation que sur les relations partenariales associées à la recherche.
Le but est notamment de développer des matériaux innovants pour des applications mécaniques.

Afin de fédérer des actions dans les domaines des traitements de surface, un rapprochement est en cours avec le CRITT-MDTS (Centre Régional d’Innovation et de Transfert de Technologie – Matériaux, Dépôts et Traitements de Surface) qui est également présent sur le site du pôle technologique de Sud-Champagne.

La maîtrise des différentes technologies sous vide de dépôt chimique (CVD ; Chemical Vapour Deposition) sur une même plate-forme revêt un caractère unique et donc ambitieux. Dans ce contexte, l’antenne de Nogent a intégré des équipements d’élaboration basés sur des technologies hautes températures ou assistées plasma.

L’installation d’un réacteur industriel de CVD thermique s’achève avec la mise en conformité du bâtiment (pépinière), notamment concernant les aspects sécurité. Ces équipements d’élaboration sont complétés par des technologies de caractérisations fines des matériaux et des surfaces.

Les deux premières thèses effectuées au laboratoire, dont la première a été soutenue à Nogent (52800) en février 2016, ont permis de maîtriser deux réacteurs plasma et de développer un partenariat universitaire.

Sofiane Achache a soutenu sa thèse à Nogent le 15 février 2016.

L’objectif d’établir des collaborations bilatérales avec les entreprises régionales au-delà des contrats d’apprentissage reste essentiel.

Concrètement, un « plateau technique » régional est en cours de développement.
Il s’agit de structurer les activités de recherche en traitement de surface non seulement en région Champagne Ardenne mais aussi au niveau « grand-est ». Ce plateau technique ADHERE (traitements de surface avancés en Champagne-Ardenne), sera certainement mis en place prochainement.

Une équipe de l’URCA, d’une part, et du CRITT MDTS, d’autre part, y seront associées.

Pour développer les collaborations avec les entreprises locales, un projet de ANR-LABCOM est en cours de montage. Il s’agit par ce biais de soutenir le projet plus global de positionnement de l’antenne en CVD thermique et, à plus long terme, de développer une activité commerciale sur le site de Nogent en proposant aux usineurs de la région une prestation de traitement de surface.

L’ANR est l’Agence nationale de la recherche