Annegret Kramp-Karrenbauer remporte l’élection régionale du 26 mars 2017

, par christophe

Après sa victoire sans appel dimanche 26 mars 2017 dans les élections régionales en Sarre, l’Allemagne découvre « l’effet AKK ». La Ministre-Présidente du Land de Sarre, Annegret Kramp-Karrenbauer (CDU), se montre déterminée aujourd’hui à exploiter toutes les opportunités issues de la situation frontalière. Renforcer la coopération industrielle transfrontalière, que ce soit dans le domaine de la formation, et notamment par alternance, que du développement économique.

PNG - 215.6 ko

La ministre-président de la Sarre, Mme Annegret Kramp-Karrenbauer

est venue à Nogent le 18 février 2016 pour rencontrer les entreprises, les alternants de l’antenne de l’UTT de Nogent et visiter le pôle technologique. Cette visite marque "la volonté d’une coopération transfrontalière aux plans démographique, social et économique entre la Haute-Marne et La Sarre". L’un des objectifs principaux est de développer le bilinguisme de la nouvelle génération afin de faciliter les relations professionnelles entre les deux territoires. La formation bilingue anglais-allemand pour une partie des étudiants de première année à Nogent a débuté en octobre 2016. Voyez : Découvrir la Stratégie France de la Sarre

L’Allemagne a découvert « l’effet AKK », comme Annegret Kramp-Karrenbauer. Cette petite femme fluette, aux cheveux courts, jouit d’une grande popularité à Sarrebruck.

Même si la portée de ce scrutin du 26 mars 2017 est relative car la Sarre ne compte que 800.000 habitants, soit seulement 1% de la population allemande, il était scruté de près en vue des élections législatives du 24 septembre 2017.

Qualifiée de « Merkel de la Sarre », AKK est souvent dépeinte comme une version ouest-allemande et catholique de la chancelière, avec dix ans de moins. Sobre, modeste, cette femme de 54 ans travaille « de manière objective et calme » rappelle le Spiegel, qui juge son style « parfois ennuyeux, comme celui d’Angela Merkel ».

Une Européenne convaincue

Consciente de cette popularité, la CDU locale a tout misé sur sa candidate dont le visage est apparu sur toutes les affiches électorales. AKK elle-même a joué la carte de la continuité et rappelé son bilan, à commencer par la négociation avec l’État fédéral d’un important accord financier.

Annegret Kramp-Karrenbauer a été le 21 janvier 2014 à l’initiative du projet de stratégie « France » pour le Land de Sarre. L’objectif est double : développer les compétences interculturelles des Sarrois, et communiquer sur cette ambition en France et dans les autres länder allemands pour créer, en une génération, un espace plurilingue performant.

Compte tenu de ses expériences historiques, de sa situation géographique et de son haut niveau de compétences interculturelles, le Grand Est est un partenaire important de la Stratégie France.

Lors de la rencontre du 22 janvier 2014 à Strasbourg, Annegret Kramp-Karrenbauer, Ministre-Présidente du Land de Sarre, a montré sa volonté de renforcer la coopération qui réunit le Land de la Sarre et l’Alsace. L’échange avec le président de la Région Alsace, Philippe Richert, le président de la CCI de Région Alsace, Jean-Louis Hoerlé, et le président de la Fondation Entente Franco-Allemande, Jean-Georges Mandon, a montré que les deux régions, déjà engagées dans des démarches convergentes, se montrent déterminées aujourd’hui à exploiter toutes les opportunités issues de leur situation frontalière. Que ce soit dans le domaine de la formation –et notamment par alternance, de la coopération frontalière ou du développement économique.

Les jeunes Lorrains pourront désormais signer un contrat d’apprentissage avec une entreprise allemande et les jeunes Sarrois avec une entreprise française au terme d’une convention signée entre la région Lorraine et le Land de Sarre.

Mme Annegret Kramp-Karrenbauer, Ministre-Présidente du Land de Sarre, s’est rendue le jeudi 18 février 2016 en Haute-Marne pour une visite destinée à renforcer la coopération entre le Land de Sarre en Allemagne et le Département de la Haute-Marne.

Ce déplacement intervenait dans le cadre de la « Stratégie France » de la Sarre, dont « l’objectif est de faire de la Sarre, en l’espace d’une génération, un espace plurilingue performant d’empreinte franco-allemande ». « Dans le contexte d’une mondialisation croissante, ce plurilinguisme est la base d’une prospérité économique ».

Le français prend sa place en tant que langue « véhiculaire » supplémentaire aux côtés de l’allemand, la langue maternelle officielle. Mais le plurilinguisme n’est pas une fin en soi, il servira de base à la construction d’une région européenne de référence, une région forte au cœur de l’Europe.

Une devise : « plus de langues, plus d’opportunités ».

In fine, l’opération Stratégie France devrait permettre une montée en puissance de la coopération transfrontalière, avec notamment des projets de cluster dans le domaine du numérique, des matériaux, de l’automobile, et un élargissement du marché de l’emploi.

Hors périmètre de l’euro-région « SaarLorLux », la Haute-Marne est le premier des départements de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine à recevoir Mme la Ministre-Présidente. Territoire emblématique de la réconciliation franco-allemande, la Haute-Marne accueillait le chancelier Adenauer les 14 et 15 septembre 1958, à l’occasion de la seule visite privée d’un chef de gouvernement étranger à la Boisserie, demeure du Général de Gaulle.

Aujourd’hui, qu’il s’agisse d’entreprises à capitaux allemands installées en Haute-Marne, comme de la vitalité des comités de jumelage ou des échanges scolaires, la coopération entre nos deux territoires est une réalité quotidienne. Demain, elle a vocation à s’intensifier et à s’étendre à de nouveaux champs.

Découvrez la vidéo du Journal de la Haute-Marne

https://youtu.be/OMsyVrYoo2w